Saint Antoine d'Egypte

Publié le par Pierre Avisse

Saint Antoine d’Egypte

Cliché de Bernard Valéry

          Né vers 250 en Haute-Egypte, Saint Antoine du Désert ou St Antoine le Grand se retire de bonne heure au désert, où le diable le tente à plusieurs reprises et sous différentes formes. Antoine résiste. Il s'enfonce dans le désert en direction de la mer Rouge et vit solitaire jusqu'à l'âge de cent ans passés.

          Saint Antoine a toujours été un saint admiré (sans toutefois avoir jamais été aussi populaire que son homonyme saint Antoine de Padoue). Ses reliques, d'abord transférées du désert à Constantinople, passent pour être arrivées vers le milieu du 9ème siècle en Dauphiné, dans une abbaye devenue célèbre sous le nom de Saint-Antoine-en-Viennois.

          On invoquait Antoine contre le « mal des Ardents » (sorte d'épilepsie engendrée par l'ergot du seigle), la peste, la lèpre, la gale, les maladies vénériennes. Son pouvoir guérisseur passait pour toucher aussi les animaux, notamment les porcs et les chevaux.

          Il est représenté en général âgé, vêtu de l'habit des Antonins (robe de bure avec capuchon), portant le tau (croix en T) et parfois une clochette. Il est très souvent accompagné d'un cochon, son attribut privilégié, laissé par un de ses compagnons au désert (à l'origine, il s'agissait d'un sanglier diabolique qu'Antoine aurait domestiqué et qui serait devenu son plus fidèle compagnon).

A consulter, sur Saint-Antoine :

          Antoine_le_Grand

 

sur l’Ordre des Antonins :

          Les Antonins

La Légende dorée, de Jacques de Voragine, (1230-1298) donne d’autres explications :

          Antoine

Publié dans Courcelles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article